jeudi 23 juillet 2009

Rapadura

Il y a encore 3 jours, je vivais paisiblement dans ma banlieue, en ignorant tout du Rapadura et voilà que cette chose me rattrape par deux fois dans la même semaine. Lundi dans une alléchante recette de yaourt chez Marie puis dans un dessert incroyable, dans un restaurant tout aussi incroyable : Yam Tcha.
Pour ceux qui penseraient que Rapadura
est le nom de la momie des 7 Boules de Cristal (comme moi il y a quelques jours, mais plus maintenant), apprenez qu’il s’agit de sucre de canne non raffiné et que la momie s’appelle en fait Rascar Capac.

Quant au restaurant Yam Tcha (4 Rue Sauval, Paris Ier), je ne résiste pas au plaisir de vous en parler (rien que de l’écrire, j’ai les papilles qui s’affolent) : c’est un petit resto du côté des Halles, avec la cuisine dans un coin et une jeune chef, talentueuse et inventive, qui après avoir bourlingué en Chine est revenue pleine d’idées et de saveurs étonnantes. Les plats peuvent être accompagnés de thés servis dans des tasses tellement minuscules qu’on se prend à évoquer les dînettes de l’enfance (sauf que là, on a les doigts un poil plus gros et que c’est beaucoup moins pratique et que comme on est au restaurant, on essaye de rester digne mais c’est pas si facile)
Réservez à l’avance, choisissez un menu découverte ou dégustation pour avoir la surprise et laissez-vous porter les papilles en alerte, le nez à l’affût et les yeux bien ouverts…
ps : Et j'ai déjà soudoyé V. pour y retourner pour mon anniv'!

Photo - C. Millerand pour L'Express Styles

2 commentaires:

Max W a dit…

le sucre de canne brut, c'est du Gardel?

Pas le coup de l'anniv quelques semaines avant le tien

La bise

Max

Calou a dit…

j'ai appris auprès d'une sympathisante créole (Marguerite T. de Saint Quay) que dans l'ancien temps qu'on disait "les gardel"