jeudi 2 juin 2011

Le premier jour de ma nouvelle vie


8h12 - Louise me rappelle que l'on doit être à l'école avant 8h30, sinon le car partira sans nous. je lui dis que tout ira bien
8h15 - Louise me dit "maman..." je lui dis "silence" - ma patience est au top.
8h32 - nous sommes devant l'école. le car n'est pas parti. D'ailleurs, il n'est pas arrivé
8h39 -je suis assise sur un mini banc avec 30 enfants autour de moi. Je me dis que le bench n'est pas bien large et l'open space pas très open.
8h43 - je récupère mon groupe pour la journée : 3 garçons, 3 filles. ils me demandent si je suis gentille. Je leur dis que je suis TRES sévère. Ils éclatent tous de rire.
8h44 - je raye "institutrice" de la liste de mes possibles orientations professionnelles
8h45 - je me rassure : j'avais oublié que ce métier n'avait JAMAIS figuré dans ma liste.
9h12 - nous attendons le car.
9h25 - les enfants chantent la chanson du poisson rouge : "mon bocal est trop petit, laissez-moi sortir d'ici". Cette histoire de poisson me rappelle vaguement quelque chose, mais quoi???
9h44 - le car démarre.
9h55 -le car s'arrête dans les bouchons
10h12 - ma chouette me regarde. je la regarde. elle est verte et me dis qu'elle a mal au coeur. je lui file un chewing gum et fais quelques incantations intérieures.
11h00 - "Maitresse!!!!!!! mathilde elle a vooooomi, çaaaaa sent pas bon"
11h02 - très égoïstement, je me dis que Mathilde n'est pas dans mon groupe et que c'est chouette.
11h15 - nous arrivons au château
11h18 - les enfants courent sautent dans l'herbe, devant le panneau "interdit de marcher sur les pelouses" - évidemment, ils ne savent pas lire. la gardienne n'est pas contente.
11h20 - les enfants ont faim ; nous leur expliquons qu'on va se promener, puis écouter un conte puis déjeuner après.
11h29 - nous décidons qu'il est préférable qu'ils déjeunent maintenant
11h39 - je termine mon sandwich (alors, Marie, t'en dis quoi???) ;
11h50 - la conteuse raconte l'histoire de la Belle au Bois Dorman. Quand elle se pique et s'endort, des larmes me montent aux yeux. Probablement les pollens. Je prends sur moi.
12h15 - la conteuse explique à un public captivé, le sandwich au bord des lèvres "que la jeune fille fait tomber la clé dans une mare de sang ; c'est du sang caillé. Et quand elle relève la tête, elle voit que c'est le sang des anciennes femmes de barbe-bleue qu'il a égorgées, et qui sont pendues dans la pièces où se trouve la jeune fille".
12h17 - il y a des petites filles qui se bouchent les oreilles, dit la conteuse, c'est normal?
12h22 - Madame, ça veut dire quoi égorger. Chutt.
13h30 - Visite du château. la guide est pédagogue. et patiente.
13h35 : "Pourquoi c'est le roi à votre avis?" "parce qu'il est moche !"
13h45 : "et le sceau de cette famille, c'est un oiseau. C'est l'épervier". "Ah oui, je le connais, c'est l'ép-er-vier-sor-tez"
13h54 : "c'est une corne d'animal ; lequel à votre avis ". "Moi, je sais ! une corne de brume"
14h12 : Nous sortons dans le jardin. Rien n'est cassé. Ste Rita est du voyage.
14h20 : j'emmène mon groupe vers le labyrinthe.
14h21 : je retourne chercher les deux garçons qui jettent des cailloux sur les animaux qui sont dans les douves
14h23 : je sors un pansement de mon sac (mère prévoyante) pour un genou écorché
14h25 : "et si on se perd dnas le labyrinthe?? qu'est ce qu'on fait? "et bien, tu restes là toute la nuit.. alors pour éviter, cela on va se donner la main"
14h28 : les mains ont lâché. j'ai un enfant dans chaque coin du labyrinthe. je les attends
14h32 : "Pascale, j'ai perdu ma dent, je fais quoi?
14h34 : j'enveloppe la dent dans un mouchoir et la rend au petit. je lui demande si je dois faire un mot pour la petite souris. Il me dit qu'il va y réfléchir.
15h30 : nous sommes dans le car : je me demande si je ne vais pas envoyer mon CV dès ce soir à Ac..
15h32 : Il fait beau, louisette est contente. Elle me dit qu'elle ne va pas vomir. Je pense que je vais attendre un peu pour le CV
17h30 : a la maison, jules me montre un mot de la maîtresse : maman, on va au château de Versailles lundi : tu viens?
17h31 : bien sûr chéri.



4 commentaires:

ndelbecq@libertysurf.fr a dit…

Rires à chaudes larmes !!!

Marie a dit…

hahahaha comme je suis contente d etre dans le bocal encore ... non en fait c'est aps vra bises

clemfraiche a dit…

et là tout de suite on se sent mieux et on apprécie le silence ambiant ;)

Anonyme a dit…

Texte génial, on a même l'impression d'avoir vécu cela à peu de chose près. Bravo, je me suis délectée.
Une maman( qui a + que jamais l'intention de ne pas devenir instit'.)Aurore