lundi 12 mars 2012

Meert alors !

Week-end lillois, sans enfants, mais pas tous seuls pour autant et même plutôt bien accompagnés. Se balader sans trop regarder sa montre, s'arrêter devant une boutique puis repartir, lever la tête vers les façades des maisons du Vieux Lille, découvrir avec émerveillement La Piscine, à Roubaix, magnifique exemple de réhabilitation d'un monument des années 30, reconverti en musée. Parcourir l'expo consacrée à David Douglas Duncan qui photographia Picasso, chez lui, entre toiles et enfants, toujours en short, peignant. Voir se dévoiler sous l'oeil du photographe - et du peintre parfois perplexe - un trait de pinceau, puis un autre puis finalement un tableau, ; imaginer que ce premier trait fera ensuite partie d'un tout qui étonnera, fera parler encore longtemps (pour ne pas s'attarder sur des considérations plus mercantiles).
S'arrêter un instant chez Meert (on ne prononce PAS le "t") pour le plaisir des yeux uniquement aussi; et puis, entre Bières et Maroilles, s'adonner à la gastronomie lilloise, avec modération et plaisir dans l'ancienne mercerie bonneterie Chez Morel, où s'affichent encore quelques décolletés plongeants, coincés entre le plat du jour et les tireuses à bières (Rince-Cochon ou cuvée des trolls, pour ne citer que les plus imagées)


Chez Morel & fils
31, place du Théâtre - Lille
Meert
27 rue esquermoise - Lille
La Piscine
23 rue de l'espérance - Roubaix


Chez Morel
La piscine

Echantillons de Tissus de 1903, plutôt actuels finalement, 
histoire de rappeler l'histoire textile de Roubaix, 

Et derrière, le musée...

Ici, la Bière, c'est sérieux. On n'est pas là pour danser.

2 commentaires:

Marie a dit…

j ai tres envie d'aller a la piscine un de ces 4....

ndelbecq@libertysurf.fr a dit…

Avez-vous goûté les gaufres de chez Meert ???
Simplement sublimes...